Urban Linker
Vous cherchez un talent ? Choisir ce profil
Profil marketing - com
Profil marketing - com
Heros du marketing
Profil technique
Profil technique
Ninja du code
Profil creatif
Profil creatif
Creatif de l'espace
Profil commercial
Profil commercial
Champion des ventes
Tous profils
Tous profils
Identite secrete

10 Conseils pour faire la différence en entretien

Passer un entretien est un exercice périlleux, auquel nous serons tous confrontés un jour. En effet, cet entretien c’est un premier pas vers le contrat d’embauche. Il est donc nécessaire de se préparer au mieux afin (...)

10.05.2017

SE RENSEIGNER SUR L’ENTREPRISE ET LE POSTE

Soyez curieux et baladez-vous sur les pages officielles de l’entreprise (réseaux sociaux et pages web) ! Se renseigner c’est démontrer de son intérêt et de sa volonté à intégrer l’entité. C’est également une manière de se projeter et appréhender les problématiques de l’entreprise concernée. Il est également recommandé de faire des fiches afin d’assimiler certaines informations qui pourront vous être précieuses pendant vos échanges. Plus vous maitrisez le sujet, plus vous gagnez en crédibilité !

SAVOIR SE PRESENTER

Socrate disait « Connais-toi toi même ». Cette phrase est particulièrement pertinente dans un contexte d’entretien d’embauche.
 
En effet, lorsque vous rencontrez votre interlocuteur pour la première fois, vous n’êtes encore qu’un candidat parmi tant d’autres. Pour faire la différence, il va donc falloir se présenter de manière pertinente pour mettre en lumière votre parcours. Discutez-en avec vos amis et/ou vos anciens collègues. Quelles sont les expériences et les qualités qui font de vous quelqu’un de particulièrement intéressant pour ce poste ?
 
Soyez toujours humble. Ce n’est pas à vous de sous-entendre que vous êtes le meilleur pour ce poste mais à votre interlocuteur de le déduire ; et c’est là toute la subtilité de l’exercice !
 
Enfin, si votre profil ne correspond pas tout à fait à l’annonce en question, ne vous dénigrez pas. Soyez toujours positif ! Ne formulez jamais rien négativement à votre égard comme « Même si je n’ai pas fait... » ou « Je ne connais pas mais… »  Si vous avez décroché cet entretien, c’est que votre profil a déjà été sélectionné par le recruteur. Concentrez-vous donc sur vos atouts !

PRENDRE DES NOTES

Le fait de prendre des notes témoigne de votre concentration  mais surtout  de votre intérêt.
 
Notez toutes les informations qui vous sont rapportées (histoire de l’entreprise, missions, salaire etc…)  Il est également conseillé de noter les prénoms, noms, postes et coordonnées des interlocuteurs rencontrés lors de vos entretiens. Ces informations vous permettront de vous projeter sur les profils en interne (qui sera votre manager/collaborateur ? Qui est décisionnaire sur votre embauche ?).
 
Au-delà du « paraître » aux yeux du recruteur, ces notes deviennent très précieuses dans la perspective d’un second entretien. Elles permettent de prendre du recul sur la façon dont s’est déroulé l’échange  (les questions posées et problématiques abordées). Grâce à elles, vous aborderez la seconde rencontre  avec bien plus d’assurance.
 
Cette initiative sera récompensée lors de la prise de décision finale lorsque vous recevez une offre. 

POSER DES QUESTIONS

Pendant l’entretien et votre prise de notes posez des questions qui vont vous permettre à vous et à votre interlocuteur de vous projeter au cas où vous seriez embauché(e). Ces questions concrètes et illustrées, vont démontrer votre intérêt pour ce poste mais seront aussi révélatrices, pour le recruteur, de votre personnalité. C’est-à-dire de ce qui est important pour vous ou pas. 

ÊTRE HONNETE

Il ne faut jamais oublier qu’un entretien se fait dans les deux sens. Le recruteur s’entretient avec vous et inversement ! Lorsqu’on vous pose des questions ne mentez pas et soyez honnête. Dans le cas contraire, vous pourriez obtenir un poste qui ne vous convient pas. Chose que vous pourriez regretter à l’avenir.
 
Par ailleurs,  le mensonge se ressent particulièrement bien en entretien. Un candidat honnête et qui sait dire « non » parait plus crédible auprès de son interlocuteur. Un « oui » à toutes les questions semble très souvent suspect aux yeux du recruteur. 

APPRENDRE A CAPTER L’ATTENTION

Un entretien, c’est avant tout un échange humain.
Regardez le langage corporel de celui-ci. Est-il attentif ? Semble-t-il intéressé par votre discours ? A t’il l’air convaincu par ce que vous dîtes ? En effet, ne pas capter l’attention de son interlocuteur, c’est être sûr de rater son entretien !
 
Une des clés principales de la concentration : c’est la synthétisation. Lorsqu’une question vous est posée, prenez quelques secondes avant de répondre afin de formuler une réponse pertinente et concise. Il faut savoir aller à l’essentiel afin de ne pas ennuyer votre audience. Il est donc recommandé de s’entrainer en amont à répondre aux questions basiques d’entretien.
 
Soyez particulièrement attentif à votre ton de voix et votre langage corporel. Être bon orateur c’est savoir parler avec confiance et avec le sourire ! N’hésitez pas à faire des pauses dans votre discours et à reprendre votre souffle. Cela permet d’une part de remettre vos idées en place, de donner de l’impact à vos précédents arguments mais également de maintenir le recruteur en haleine.
 
Enfin, utilisez des images ou des exemples afin d’illustrer vos propos. Vos arguments en seront deux fois plus percutants !

APPRENDRE A CREER DU LIEN

Si le recruteur est attentif à vos précédentes expériences professionnelles, il se concentre également sur votre personnalité. N’oubliez pas que la personne qui est en face de vous pourrait, elle aussi, être amenée à vous côtoyer dans le cas d’une embauche. Votre personnalité fera particulièrement la différence en start-up où l’humain est extrême. Les collaborateurs sont souvent amenés à travailler dans la même pièce. L’humain est donc primordial !
 
Séduisez donc le recruteur par votre personnalité. La personnalité, c’est l’essence même de votre différence. Laissez place à la spontanéité et n’hésitez pas à raconter de petites anecdotes (pertinentes) sur votre parcours ou votre formation. Communiquez sur vos valeurs et vos passions. Peut-être que votre interlocuteur en partage également ?
 
Enfin, pensez à regarder le compte Linkedin de la personne que vous allez rencontrer (en mode caché). C’est le parfait moyen de voir si vous avez des relations ou expériences en commun.

APPUYER SA CANDIDATURE PAR DES ELEMENTS CONCRETS

Comme pour un mannequin avec son book, il n’y a rien de plus parlant pour appuyer son argumentaire que d’apporter des éléments concrets et physiques.
 
Vous êtes développeurs ? Apportez avec vous un iPad avec les applications web et/ou mobiles sur lesquelles vous avez travaillé. Cela permet d’appuyer votre candidature.
 
Par ailleurs, anticipez les demandes potentielles des recruteurs et demandez des références à vos anciens N+1. Insérez-les dans votre dossier de candidature en n’oubliant pas de mentionner les coordonnées de la personne en question (nom, prénom, entreprise et rapport hiérarchique avec vous).

PRENDRE DES RISQUES

Comment faire la différence en entretien ? En prenant des risques !
 
Soyez original. Faites un CV interactif, créez un blogue et/ou osez un trait d’humour. Les risques sont à double tranchants mais lorsqu’ils sont bien réussis, ils sont souvent très impactant.

SE FAIRE DESIRER

Si vous réussissez à gravir les échelons du process de recrutement et arrivez à l’entretien final, n’hésitez pas à vous faire désirer auprès de votre recruteur mais de manière subtile !
 
Témoignez de votre sincère intérêt pour ce poste mais n’hésitez pas à laisser entendre à votre futur employeur que vous êtes également en process de recrutement chez d’autres concurrents afin de l’inciter à se positionner au plus vite sur votre candidature.
 
Un candidat courtisé est toujours plus intéressant, qu’un autre qui n’a pas d’autres opportunités !
Articles et jobs de reve
Technique

Analyste QA

Boulogne-Billancourt, France

Medtech : l'audace et la réactivité d'une start-up avec les moyens d'un grand groupe

CDI Start-up 35 à 40 k€

Retournez votre appareil