Urban Linker
Vous cherchez un talent ? Choisir ce profil
Profil marketing - com
Profil marketing - com
Heros du marketing
Profil technique
Profil technique
Ninja du code
Profil creatif
Profil creatif
Creatif de l'espace
Profil commercial
Profil commercial
Champion des ventes
Tous profils
Tous profils
Identite secrete

Es-tu prêt(e) à manager une équipe ?

Ça commence à te travailler : mais es-tu vraiment prêt(e) à manager une équipe ?

30.07.2018

Intro

Depuis quelques jours / semaines / mois, tu songes de plus en plus à une position managériale au sein de ton entreprise. La seule question qui t’empêche encore d’en parler à tes supérieurs est la suivante : es-tu vraiment prêt(e) à franchir le cap et à manager une équipe ? 

Le fait d’avoir de bons résultats et d’avoir formé de solides relations avec plusieurs de tes collègues, c’est très bien (et tu devrais en être fier(e)), mais tu te demandes encore si cela veut forcément dire que tu as les épaules pour passer à l’étape suivante. 

Heureusement pour toi, il existe d’autres signes que nous allons t’entraîner à détecter, afin de savoir si oui ou non tu ferais un bon manager. C’est parti. 

Tu adores répondre aux questions

Un collègue s’arrête à ton bureau en chemin vers la machine à café, et te pose une question sur un rapport de ventes qu’il est en train de rédiger. Quelle est ta première réaction ? Est-ce que tu soupires déjà intérieurement en te disant que ce n’est vraiment pas ton problème, ou est-ce que tu vois plutôt la situation comme une chance de partager ton savoir et de lui venir en aide ? 

Voici une chose très importante à retenir : être manager signifie que des gens viendront vers toi dès qu’ils auront une question (et ils en auront BEAUCOUP). Si cette simple pensée te fait grincer des dents, tu n’es peut-être pas encore tout à fait prêt(e) pour le grand sacrifice qui consiste à abandonner sa propre to-do list dans le but de guider les autres. 

Si en revanche l’opportunité d’aider les autres à développer leurs compétences t’enthousiasme vraiment, alors tu es mûr(e) !

Perdre un peu de contrôle ne te fait pas peur

Je te vois venir : « comment ? Devenir manager veut bien dire qu’on a encore plus de contrôle, non ? » 

Oui, en théorie, obtenir le titre de manager te permet de donner des ordres à ton armée de petits soldats. Mais manager une équipe implique en réalité de savoir lâcher prise un tant soit peu. Il te faudra avoir confiance en ton équipe, car les choses se feront sans que tu puisses vérifier chaque moindre détail d’un projet. 

Pour la faire simple, tu seras responsable de la réussite d’un projet sans vraiment pouvoir mettre la main à la pâte dans 100% de la production. Il te faudra donc lâcher du lest et donner à tes collègues la reconnaissance qu’ils méritent – même quand ils font les choses un peu différemment de ce que tu aurais fait personnellement. 

Tu as des envies de travail de groupe

Les réunions d’équipe sont tes moments préférés de la semaine, au lieu d’être un énorme poids sur tes épaules ? Tu es tout(e) content(e) dès que tu commences une session de brainstorming, au lieu de les voir comme une royale perte de temps dans un agenda déjà (trop) bien rempli ? 

Devenir manager implique d’assister à de nombreuses réunions. Tu devras régulièrement t’asseoir avec ton équipe (en groupe et de façon individuelle), et échanger avec les autres managers ainsi qu’avec tes propres supérieurs. 

Dans la plupart des cas, tu passeras donc une bonne partie de ta semaine de travail loin de ton bureau. Les occasions de mettre tes écouteurs et de t’isoler dans ton travail pendant des heures d’affilées se feront de plus en plus rare. 

Si tout cela te semble intolérable, vois les choses sous cet angle : tu es peut-être meilleur(e) dans ton travail lorsque tu le fais de façon individuelle, et tu seras probablement plus heureux/se comme ça ! L’important est juste de savoir ce qui te correspond le mieux. 

Tes collègues t’appellent déjà « le problem solver »

Comme mentionné plus haut, les managers doivent agir en tant que ressource pour leurs collaborateurs – et en particulier pour ceux qui travaillent directement « sous » eux. 

Si tes collègues viennent déjà naturellement vers toi lorsqu’ils ont un problème, et que tu es toujours heureux-se de trouver une façon de les sortir de cette situation délicate, c’est un indice solide : tu es prêt(e) à endosser des fonctions managériales, et tu ne seras pas qu’un bon manager, tu seras excellent(e). 

Tu t’investis pour que tout le monde réussisse

Lorsqu’un membre de ton équipe échoue, c’est un échec pour toi aussi. Inversement, s’il/elle réussit, tu as l’impression de réussir… Les meilleurs leaders pensent de cette façon. Ils s’investissent pleinement dans la croissance et le développement de leurs subalternes, au point parfois de tout mettre de côté (même leur propre progression) dans ce seul but. 

Pose-toi la question suivante : comment te sens-tu lorsqu’un membre de ton entreprise accomplit quelque chose de positif ? Es-tu empli(e) d’envie, ou fais-tu partie de ceux qui souhaitent célébrer l’événement et lui donner la reconnaissance qu’il/elle mérite ? 

Devenir un manager ne signifie pas seulement avoir un titre et un meilleur salaire (même si, avouons-le, ça fait toujours plaisir). Si tu comptes franchir le cap et accepter un rôle plus important au sein de ton entreprise, il te faut être convaincu(e) que tu sauras faire du bon travail. Arriver à savoir si tu es réellement prêt(e) peut être difficile, mais ouvre bien les yeux et guette l’un de ces cinq signes, et tu sauras si tu es effectivement mûr(e) pour relever ce défi. 

C’est tout pour aujourd’hui ! Suis-nous sur Facebook, Twitter et/ou LinkedIn pour ne rater aucuns de nos futurs articles !
Articles et jobs de reve
Technique

Lead dev. Fullstack RoR Vue #Croissance #Challenge #Startup

Paris, France

Application web de gestion de plannings recherchant un Développeur Ruby on Rails prêt à se lancer dans une belle aventure !

CDI Start-up 35 à 80 k€

Retournez votre appareil