Urban Linker
Vous cherchez un talent ? Choisir ce profil
Profil marketing - com
Profil marketing - com
Heros du marketing
Profil technique
Profil technique
Ninja du code
Profil creatif
Profil creatif
Creatif de l'espace
Profil commercial
Profil commercial
Champion des ventes
Tous profils
Tous profils
Identite secrete

Etude de salaire des métiers Tech 2015

Pour la 4ème année consécutive, nous livrons notre étude des salaires des métiers techniques du Digital. Avec près de 300 recrutements réalisés en 1 an, auprès de Pure Players, de Startups et de grands groupes, nous (...)

08.09.2015

Intro

Les nouveautés de l’étude : 

-  En raison du vieillissement des technologies HTML4 / CSS2, le niveau de l’offre et de la demande sur ce marché a considérablement diminué, ce qui ne nous permet plus d’apporter des chiffres cohérents. Nous avons donc supprimé ces technologies de notre étude.

- Nous avons remodelé notre échelle par rapport à l’année dernière, la jugeant plus pertinente en supprimant la catégorie intermédiaire. La catégorie Junior s’étend maintenant de 0 à 2 ans d’expérience, confirmé de 2 à 4 ans, senior de 4 à 6 ans etc…

- Il nous semblait également indispensable de rajouter le langage Python, qui de part la recrudescence de sa popularité et son usage répandu par les Data Scientists est devenu un incontournable.

L’étude a été réalisée grâce aux informations salariales inhérentes aux recrutements effectués par des Pure Players, agences Web/Multimedia, éditeurs de logiciels, startups et pôles digitaux de grands groupes auprès d’Urban Linker et, pondérée avec l’analyse de consultants en recrutement Seniors, experts des métiers techniques.

Cette étude est une analyse quantitative et qualitative mesurée par les recrutements réalisés avant le 30 juin 2015 et concerne exclusivement le secteur géographique de Paris et Ile de France.

Les chiffres relatifs aux rémunérations sont donnés en k€ brut/an.

Vous pouvez également retrouver l'étude de salaires des développeurs pour l'année 2016 via ce lien.

Développeurs PHP

Rémunération Développement PHP5 avec expertise sur un framework MVC du marché (Symfony2, Zend, CakePHP, Yii, Laravel, etc.) ou un CMS particulièrement recherché (Magento, Drupal) Développement PHP5 avec frameworks MVC propriétaires ou moins recherchés et CMS (WordPress, Joomla!, eZ Publish, etc.)
Junior 0 à 2 ans 32-40 K€ +2.8% 30-35 K€
Confirmé 2 à 4 ans 40-45 K€ = 35-40 K€
Senior 4 à 6 ans 45-50 K€ -2.5% 42-47 K€
Lead 48-60 K€ +5.8%* 48-52 K€
Architecte 60K€ et + 60K€ et +
*K€ brut/an – Source Urban Linker pour l’IDF
 

PHP est le langage web le plus répandu ; c’est aussi celui pour lequel les salaires stagnent le plus. Néanmoins, nous remarquons que plusieurs éléments permettent de faire augmenter les rémunérations et de se démarquer par rapport aux autres développeurs :

En sortie d'école, le salaire des profils juniors varie en fonction du niveau d'études ainsi que de la formation. (Voir http://www.urbanlinker.com/2015/04/22/de-quelles-ecoles-proviennent-les-meilleurs-developpeurs/)

Par la suite, l'expérience ainsi que les problématiques techniques abordées priment sur le niveau d'études.

L'expertise sur un framework connu ou un CMS en particulier est valorisée. Actuellement, la demande est la plus forte pour Symfony2 et Zend2, autour desquels gravitent des communautés très actives et qui connaissent des évolutions nombreuses et régulières. Cela demande donc une mise à niveau constante de la part des développeurs. 

L’expérience, la maitrise du développement au sens large (vision globale) et la connaissance de problématiques spécifiques sont autant de leviers qui permettent d’augmenter le niveau de rémunération. On peut citer pêle-mêle la connaissance pointue des bases de données, les compétences en architecture, la connaissance des environnements à forte volumétrie, la gestion des montées en charge, l'administration système et réseau, les moteurs de recherches, les outils et méthodes de test, les outils de versioning et de déploiement automatisé, etc.

Développeurs Java / . Net

Rémunération . Net Java
Junior 0 à 2 ans 33-42 K€ 33-42 K€
Confirmé 2 à 4 ans 42-46 K€ 42-47 K€+1.1%
Senior 4 à 6 ans 47-55 K€+1% 47-54 K€+3%
Lead 50-65 K€= 50-70 K€=
Architecte 55-70K€ 55K€ et +
*K€ brut/an – Source Urban Linker pour l’IDF
 

Développeurs Java

Force est de constater que le marché Java reste stable si l’on prend en compte les frameworks web classiques tels que Struts ou Hibernate. Toutefois, la place grandissante du Big Data renforce la position de langages tels que Scala (assez proche du Java). Les profils qui maitrisent Scala sont rares et donc très recherchés. Ils tendent ainsi à tirer la fourchette salariale des profils traditionnels Java vers le haut. Par ailleurs, nous assistons à un fort déclin de Swing au profit de frameworks web de plus en plus populaires au sein de la communauté, comme SpringMVC.

Développeurs .NET

L’étude portant sur les développeurs .NET est relativement similaire à celle de l’année passée. Les salaires sont restés inchangés.

Cependant, il convient de noter que la maitrise d’ASP.NET MVC, de plus en plus demandée sur le marché des pure players, se valorise en termes de salaire. Et cette tendance devrait se confirmer du fait que Microsoft a récemment publié la version stable de son environnement de développement Visual Studio 2015, ainsi que la bêta de la prochaine génération de sa plateforme de développement web ASP.NET5 qui s’accompagnera du framework ASP.NET MVC6. ASP.NET devrait marquer une petite révolution puisque ce sera l’ouverture sur l’open source, ce qui devrait inviter davantage d’entreprises et de développeurs (qui pourront contribuer à son développement) à utiliser cette technologie. De plus, ce framework, plus léger, sera multi-plateforme et optimisé pour le cloud - laissant présager des augmentations plus significatives en 2016.

Développeurs Ruby / Python

Rémunération Ruby Python
Junior 0 à 2 ans 34-46 K€+4% 33-40 K€
Confirmé 2 à 4 ans 47-52 K€ 38-44 K€
Senior 4 à 6 ans 52-57 K€+3.8% 45-55 K€
Lead 53-70 K€ 50-60 K€
Architecte 60K€ et + 60K€ et +
*K€ brut/an – Source Urban Linker pour l’IDF
 

Développeurs Ruby

Depuis l’an dernier, beaucoup de profils Ruby sont venus échanger à l’Atelier sur leur parcours et leurs envies d’évolution. On note en particulier une recrudescence de profils juniors, qui commencent le développement avec Ruby. Même si l’utilisation du Ruby est de plus en plus fréquente dans le digital, en particulier pour les startups qui développement des produits à coups d’itérations régulières, le pourcentage de structures ayant fait ce choix technologique reste moindre comparé aux sociétés évoluant sous PHP, Java ou Python. Ruby demeure une des technologies les plus rares sur le marché. Les candidats (avec le framework Rails essentiellement) sont très prisés, en particulier les profils confirmés et architectes. Les salaires dépendent ici beaucoup de la veille technologique effectuée, des projets personnels réalisés (surtout pour les profils juniors) et de l’expérience acquise sur cette technologie. Si beaucoup de candidats se forment en autodidacte (cours en ligne, MOOC, etc.) ou durant leurs stages en entreprise, des formations en développement très axées web font désormais la part belle à Ruby (Le Wagon ou Simplon.co par exemple).

Développeurs Python

Historiquement utilisé pour des problématiques assez bas niveau, avec une syntaxe proche de langages comme C ou C++, Python connait une nouvelle jeunesse dans le domaine du web. Aussi bien utilisé par des éditeurs de logiciels SaaS qui encaissent une forte volumétrie ou par des sites web à fort trafic, Python attire de plus en plus de développeurs du fait de l’élégance et l’efficacité de son code. La maîtrise de frameworks Python utilisés dans le web devient dés lors un argument pour valoriser son salaire sur le marché de l’emploi. Le framework le plus répandu est Django, c’est aussi le plus recherché. On pense aussi à Flask, Pylons ou TurboGears par exemple.
 

Développeurs Mobile

Rémunération Développement mobile natif Développement mobile hybride
Junior 0 à 2 ans 35-45 K€+2.5% 32-45 K€
Confirmé 2 à 4 ans 45-52 K€+4.3% 38-44 K€
Senior 4 à 6 ans 52-62 K€+3.6% 45-55 K€
Lead 60-70 K€+8.3% -K€
Architecte 65-85K€+7% -K€
*K€ brut/an – Source Urban Linker pour l’IDF
 

Il existe deux manières de développer des applications mobiles : le développement natif ou le développement hybride (pour déployer une application sur plusieurs plateformes -iOS, Android- à partir du même code).

Ce sont les compétences en développement mobile natif qui sont aujourd'hui les plus recherchées et les mieux valorisées dans le mobile. Les développeurs avec une connaissance de Java ont un avantage dans la maitrise du développement Android puisque ce dernier langage s’appuie sur Java. Aussi les développeurs Java expérimentés qui se sont positionnés sur Android se voient légèrement mieux rétribués que les autres. Les développeurs mobiles qui présentent la double compétence, capables de développer en natif sur les deux principaux langages (iOS et Android), sont rares et très recherchés. Ce sont souvent des développeurs expérimentés, experts sur l'un des deux langages et avec quelques expériences sur l'autre. Notons que s’il est encore relativement jeune, le développement mobile connait des évolutions régulières et rapides. Très récemment, le langage Swift est apparu pour le développement iOS. S’il est encore loin de remplacer Objective-C, sa prise en main apparait plus simple et son adoption par les développeurs nous semble rapide.  C’est une nouvelle compétence qui, déjà, se valorise. Pour le moment, le développement d’applications mobiles natives sur les autres OS (Windows Phone, Samsung) demeure relativement confidentiel. Les entreprises passent d’ailleurs le plus souvent par des prestataires externes.

Développeurs Front - End

Rémunération Intégrateur (HTML5/CSS3) Développeur front JS Développeur full-stack JS
Junior 0 à 2 ans 28-36 K€-3%* 33-43 K€* 36-45 K€*
Confirmé 2 à 4 ans 36-42 K€-2.5% 44-49 K€= 46-52 K€+3%
Senior 4 à 6 ans 42-45K€= 50-56 K€+1% 52-60 K€=
Lead -K€ 52-59K€ 53-65K€
Architecte -K€ 60K€ et + 70K€ et +
*K€ brut/an – Source Urban Linker pour l’IDF

 

Tout comme pour notre étude de salaires publiée en 2014, les technologies HTML4/CSS2 deviennent caduques et ne sont plus suffisamment pertinentes pour les intégrer à notre étude de salaires 2015.

Côté intégration, les emplois qui se focalisent exclusivement sur l’intégration de maquettes avec HTML5 et CSS3 semblent de plus en plus rares. En effet, le poste d’intégrateur se réinvente et il inclut de plus en plus souvent l’animation dynamique des maquettes intégrées, via des libraires de Javascript ou des frameworks CSS dédiés (SVG par exemple). Ainsi, les intégrateurs étendent leurs compétences et des passerelles se créent entre les métiers d’intégrateur et ceux du développement front à proprement parler. D’un point de vue rémunération néanmoins, on observe un léger essoufflement. Le marché est moins tendu côté candidat que sur d’autres technologies et/ou métiers du développement.

Côté développement front, il y a une baisse de popularité de certaines librairies libres et multi-plateformes telles que jQuery. Si elles restent largement utilisées, elles ne constituent plus une compétence qui se valorise singulièrement. L’explosion, confirmée cette année avec React.js, des frameworks JavaScript permettant le développement de web applications de type SPA (Single Page Application), comme Angular.js ou Backbone.js, constitue la tendance la plus forte du marché front. Le web se bâtit de plus en plus à coups d’applications robustes et complexes (produits en mode SaaS notamment), par opposition aux sites vitrine « classiques », qui exigent une bonne maitrise du JavaScript natif. La polyvalence des développeurs front a un impact direct sur le niveau de rémunération : la maitrise des nouveaux frameworks JavaScript est une vraie valeur ajoutée. Les rémunérations affichent donc une légère hausse cette année.

Côté serveur, Node.js est devenu une technologie incontournable et toujours aussi demandée. La double compétence front et back, qui définit les profils full-stack JavaScript, est de plus en plus prisée et offre les meilleures perspectives aux développeurs.

*Les fourchettes de salaires des profils juniors varient essentiellement en fonction du parcours académique. La fourchette basse concerne le plus souvent les profils autodidactes et/ou Bac+2, alors que la fourchette haute rassemble essentiellement des profils ingénieurs.
 

​Pourquoi cette étude est purement indicative et ne peut pas servir de base pour une renégociation salariale?

  • Cette étude est effectuée sur la base du marché de l'emploi des développeurs en Ile de France, pour des postes en CDI.
  •  Cette étude ne prend pas en compte le type d'entreprise (Startup - Pure Players - grands comptes - éditeurs de logiciel - Agence)
  • Cette étude est pondérée par l'analyse de consultants en recrutement Urban Linker.
  • Cette étude analyse les salaire des profils recrutés au cours de la période 2014/2015 et non pas ceux des profils déjà en poste.
  • Cette étude tient compte de l’expérience préalable sur d'autres environnements qui viennent souvent s'ajouter pour obtenir un niveau de salaire comme celui mentionné.
Articles et jobs de reve
Technique

Développeur PHP confirmé #PurePlayer #MadeInLyon

Lyon, France

Produit grand public, équipe soudée, formation sur Symfony et AngularJS : jeune fullstack, ce challenge n’attend que toi !

CDI Pureplayer 28 à 35 k€

Retournez votre appareil