Urban Linker
Vous cherchez un talent ? Choisir ce profil
Profil marketing - com
Profil marketing - com
Heros du marketing
Profil technique
Profil technique
Ninja du code
Profil creatif
Profil creatif
Creatif de l'espace
Profil commercial
Profil commercial
Champion des ventes
Tous profils
Tous profils
Identite secrete

Interview start-up : Excuse MyParty

Passionnés par les nouveaux projets qui éclosent sur la toile, nous vous présentons régulièrement nos start-ups coup de cœur du moment. Aujourd’hui nous avons croisé le chemin de Bruno & Philippe de la startup Excuse MyParty.

30.08.2017

PRESENTEZ-NOUS BRIEVEMENT VOTRE PARCOURS, VOTRE FORMATION

Bruno : On s’est rencontré au lycée, puis on a tous les deux fait une classe prépa avant de se diriger vers des écoles de commerce : ESC Toulouse pour moi, avec un Master en Marketing Services. Je ne savais pas vraiment quoi faire à l’époque, et pour être honnête j’ai choisi ce master pour pouvoir aller sur le campus à Barcelone ! *rires*

Philippe : Pas de choix de campus pour moi, j’étais à l’ESC Rennes et c’est tout ! J’ai fait un Master en Marketing & Communication du Luxe.

Bruno : Pourtant on avait tous les deux toujours beaucoup aimé le web en général, mais à l’époque on n’a pas vraiment suivi cette envie là ! On a été diplômés en 2014, et de mon côté j’ai bossé comme chef de produit Junior dans les spiritueux (Sailor Jerry et Grant’s).

Philippe : Et moi j’ai travaillé chez Corthay (une marque de chaussures pour hommes), où je m’occupais de la communication digitale et de leur site internet. 
PRESENTEZ-NOUS BRIEVEMENT VOTRE PARCOURS, VOTRE FORMATION

UN PETIT PITCH POUR PRESENTER EXCUSE MYPARTY EN QUELQUES MOTS ?

Bruno : Excuse MyParty, c’est le AirBnb des soirées ! C’est une plateforme collaborative pour organiser ou participer à des soirées chez les particuliers. Le fonctionnement est très simple : d’un côté, on a « l’ambianceur » qui va proposer sa soirée en ligne, fixer un prix, un thème, dire ce qui sera compris (ex : pour 20€, boissons et nourriture inclus), et de l’autre, les « ambiancés » qui vont faire leurs recherches, postuler aux soirées et qui, s’ils sont acceptés par l’ambianceur, recevront l’adresse pour pouvoir se rendre à la soirée. L’ambianceur valide ainsi chaque participant.

Philippe : L’idée, c’était vraiment de se différencier de l’événement Facebook, où le nombre de place n’est absolument pas maîtrisé par la personne qui organise : avec Excuse MyParty, on a un dialogue qui se crée avant la soirée, et on a la possibilité de vérifier le profil de chaque personne, de discuter un peu avant de l’accepter à sa soirée. Et apparemment ce modèle fonctionne : sur plus de 1.000 soirées organisées, on n’a jamais eu aucun souci (à part peut-être un verre cassé) ! On s’est vite rendu compte que les inconnus sont bien plus respectueux lorsqu’ils sont chez toi que tes propres potes ! De plus, on a mis en place un système de notation, à la fois pour l’ambianceur et les ambiancés, et les gens se comportent tous de façon conviviale et respectueuse. 

Comment vous est venue l'idée d'Excuse MyParty ?

Bruno : On était en coloc tous les deux en césure, et on faisait souvent des soirées à l’appart où on invitait nos potes, mais aussi nos potes de potes afin de faire une soirée avec plein d’inconnus sympas. A côté de ça on allait aussi en boîte de nuit, où c’était toujours une succession de déceptions : entre le videur qui fait un peu sa loi et qui ne laisse pas rentrer tout le monde, la vodka-pomme qui coûte 15€… On finissait souvent par passer une soirée pourrie à 50-70€ ! On s’est dit « plus jamais ça ». AirBnb et Blablacar commençaient à se démocratiser, et ça nous a inspirés à créer la marketplace des soirées en appartement. Ce qu’on recherchait avant tout, c’était la VRAIE fête : celle où tu t’amuses de A à Z, où il n’y a pas de queue, où c’est pas cher et convivial.

Philippe : On est passé de l’idée à l’action presque immédiatement : pendant notre dernière année d’études, on a fait mûrir le projet. On a même commencé à faire notre site sur WordPress, mais ça ne marchait pas DU TOUT *rires*…  En Septembre de la même année, on s’est décidé à confier cette mission à des gens qui s’y connaissaient vraiment, et nous nous sommes associés à Laurent et Romain, graphiste et développeur pour nous aider à monter ce projet !

Quelles ont été les difficultés majeures lors de la mise en œuvre de ce projet ?

Philippe : La « phase WordPress »… *rires*

Bruno : Il faut aussi faire attention à plein de choses, comme le nom qu’on choisit au départ. On a perdu un peu de temps au niveau légal car le nom de domaine qu’on avait choisi initialement (et racheté 3.000€ accessoirement…) se rapprochait trop de celui d’une autre entreprise.  Après en avoir discuté avec eux, on a bien compris quel était le problème et on a vite choisi de prendre un autre nom, qui lui nous a coûté… 12€ ! On en est très contents car on trouve aussi qu’il colle bien mieux au concept, et au moins c’est notre univers. 

Qu'est-ce qui vous a aidé à mener à bien le projet ?

Philippe : Pour tout ce qui est financement, on n’a pas vraiment eu de souci car on bossait à côté, et on injectait ce qu’on pouvait dans tout ce qui est juridique, étude de faisabilité, etc. On a mené une petite campagne sur Kisskissbankbank qui a bien marché, et qui nous a permis de financer la soirée de lancement. Après s’être mis à temps plein, on a enchaîné avec la première levée de fonds de 200.000€ en septembre 2016.

Bruno : C’est d’ailleurs depuis cette levée de fonds que ça explose ! On aimerait bien en faire une deuxième à l’été prochain, mais patience… !

Philippe : On a aussi eu de la chance car via la plate-forme Kisskissbankbank, on a été contactés par Canal+ qui voulait l’exclusivité pour que le Before du Grand Journal couvre notre soirée de lancement. Ca nous a apporté des dizaines de soirées tout de suite, des milliers d’inscrits, c’était incroyable ! Comme ils avaient l’exclu, on a refait une soirée de lancement deux mois après où l’on a convié toute la presse, ce qui nous a permis de faire la couverture du 20min. Deuxième gros pic d’inscriptions ! 

Quelles technologies utilisez-vous ?

En chœur : PHP !

Philippe : On a fait toutes les maquettes de notre future application, il ne reste plus qu’à les développer ! On va sans doute se diriger vers du React Native, ce qui est sûr c’est qu’on s’y penchera dès Octobre 2017. 

En quoi Excuse MyParty est-il novateur ? Pourquoi allez-vous réussir ?

Bruno : Notre projet est innovant car on a créé le marché des soirées en appartement, tout simplement ! Le but c’est que les gens passent le moins de temps possible sur notre site, pour se détacher du monde virtuel et se rencontrer dans la vraie vie. Il est aussi disruptif du monde de la nuit, qui proposait toujours les mêmes endroits ou programmations. Avec Excuse My Party, on sort dans des lieux éphémères, chez les particuliers, le modèle change. Et accessoirement, c’est plus de 50% des boîtes de nuit qui ont fait faillite en France et en Angleterre ces dernières années : ça nous confirme bien que le modèle est en train de s’essouffler.

Philippe : C’est aussi innovant par rapport aux sites de rencontres traditionnels (Tinder, Happn, Meetic, etc), qui sont toujours axés sur la rencontre « amoureuse ». Ici, le but est simplement d’aller à une soirée et de rencontrer des gens, sans arrière pensée. Les gens vont à nos soirées en couple ou célibataire, ils y rencontrent des nouveaux amis, des rencontres pros, ou parfois l’amour, mais sans avoir la pression du « date » organisé à l’avance.

Bruno : On a d’ailleurs énormément d’exemples d’histoires de toutes sortes qui se sont créées grâce à ces soirées appart. Et aujourd’hui quand on les recroise, ils travaillent ensemble, ils sont en couple, ou en coloc… Bref, plein d’histoires différentes !

Depuis quand est-il possible de bénéficier des services Excuse MyParty ?

Philippe : Le site est disponible depuis Mars 2015. 

Avez-vous été inspirés par d’autres entreprises ?

Philippe : On a déjà mentionné AirBnb et BlablaCar, mais il y a eu bien évidemment le film The Social Network sur la naissance de Facebook, qui nous a vraiment donné envie d’entreprendre.

Bruno : C’est vrai qu’avant de le voir, je ne pensais pas à entreprendre, et je pense que ce film a stimulé pas mal de gens au sein de notre génération !

Philippe : On l’a montré à notre développeur après une grosse journée de dev… et ça l’a juste fatigué ! *rires* 

Excuse MyParty aujourd’hui c’est 55k users, 500 ambianceurs et plus de 1000 soirées collaboratives organisées ! Vous pouvez les retrouver sur leur page FacebookTwitterInstagram et Youtube ! 

Crédits photos: Excuse MyParty
Articles et jobs de reve
Technique

Développeur fullstack node.js / react.js (H/F)

Paris, France

Rejoins la start-up qui maximise le potentiel commercial de chaque entreprise grâce au digital !

CDI Start-up 45 à 60 k€

Retournez votre appareil