Urban Linker
Vous cherchez un talent ? Choisir ce profil
Profil marketing - com
Profil marketing - com
Heros du marketing
Profil technique
Profil technique
Ninja du code
Profil creatif
Profil creatif
Creatif de l'espace
Profil commercial
Profil commercial
Champion des ventes
Tous profils
Tous profils
Identite secrete

Interview start-up : Monsieur T-Shirt

Vincent, co-fondateur de Monsieur T-Shirt, nous raconte comment il a créé l'un des sites de e-commerce les plus prisés du moment.

30.03.2018

Présentez-nous brièvement votre parcours, votre formation

Après une prépa grandes écoles, j’ai intégré l’école de commerce AUDENCIA Nantes ; j’ai ensuite effectué un MBA au Mexique. Une formation très « manageriale » donc, mais j’ai toujours travaillé dans l’IT. D’abord en tant que chef de projet en maîtrise d’ouvrage chez Atos Consulting, sur une mission de création d’une banque en ligne (BforBank pour le compte du Crédit Agricole). C’est à cette époque que j’ai commencé à travailler sur les problématiques de parcours client, et sur la gestion de projet web et mobile. J’ai passé 3 ans là-bas en tout, puis j’ai réalisé que je prenais beaucoup plus de plaisir dans la création que dans le run courant, et l’envie d’entreprendre m’a rattrapé.

Un petit pitch pour présenter Monsieur T-shirt en quelques mots ?

Concrètement, on vend des t-shirts avec des conneries écrites dessus *rires*, mais on le fait très sérieusement ! Nos produits sont principalement des t-shirt décontractés, souvent humoristiques, avec pour vocation de véhiculer de la bonne humeur à ceux qui les portent et à leur entourage.

Comment vous est venue l’idée de Monsieur T-shirt ?

Avec un ami (Simon), nous avons lancé une première appli mobile en 2012, qui s’appelait Flipmylook ; c’était une boutique de vêtements en ligne qui permettait aux utilisateurs d’essayer les articles grâce à une cabine virtuelle. Malgré un fort écho médiatiques, nos ventes ne décollaient pas… Au bout d’un an, un an et demi (et lorsque nos indemnités chômage touchaient à leur fin), nous nous sommes posés avec notre stagiaire (mon frère Arnaud), qui a eu l’idée de lancer un site de vente de t-shirts graphiques. C’est ainsi qu’Arnaud est devenu président de Monsieur T-Shirt, et Simon et moi-même sommes devenus DG ! Ce moment a été celui du pivot vers Monsieur T-shirt, qui a fonctionné très vite. Nous avions à la base un positionnement multimarques, puis on a vite réalisé que l’on créait de bons messages, de bons designs, et on a petit à petit opéré à une mue : de distributeur multi marques à créateur / producteur. Aujourd’hui nous maîtrisons toute la chaîne de valeur (à part la confection) : création des produits, vente, expédition depuis notre atelier à Bordeaux, SAV…

Quelles ont été les difficultés majeures lors de la mise en œuvre de ce projet ?

Nous rencontrons de vraies difficultés en termes de recrutement tech : il y a toujours plus de besoins que de bande passante ! Ces derniers mois, nous travaillons comme des bêtes sur la refonte de notre site (un simple Prestashop en Zend), pour passer à du React.JS, ou du Node.JS. Les profils que nous recherchons ne sont plus forcément les mêmes qu’avant : on a besoin de vrais curieux, de passionnés ayant un peu plus d’expérience (car les technologies sont récentes).

Un autre point qui nous fait perdre pas mal de temps concerne la propriété intellectuelle : nous sommes sur un marché très concurrentiel, et nos designs sont copiés à longueur de temps. On le prend plutôt bien car ça veut dire que ce qu’on fait plaît ! *rires* Mais on sait quand même montrer les crocs et envoyer nos avocats quand c’est nécessaire… !

Qu’est-ce-qui vous a aidé à mener à bien le projet ?

Sans hésiter, notre équipe : on a toujours privilégié le staffing interne, et on n’a jamais sous-traité quoi que ce soit. On a eu la chance de très vite tomber sur des gens exceptionnels (que ce soit dans l’IT, la créa, la com, la vente ou la gestion des opérations). On essaie d’être proches de nos employés et de les traiter correctement afin de n’avoir aucun turnover, et ça a l’air de marcher : toutes les personnes que l’on a voulu garder sont encore là ! L’équipe est responsable à 80% du succès de Monsieur T-Shirt.

Concernant les finances, on n’a jamais eu à lever de fonds car on travaille en flux-tendu : le client paye, et c’est seulement ensuite que le t-shirt est imprimé. C’est un modèle à trésorerie positive qui permet de s’auto-financer : nous sommes passés de 0 à plus de 5 millions de CA en 4 ans, sans lever de fonds.

Quelles technologies utilisez-vous ?

React, Node.js, PostgreSQL, Docker, AWS, GraphQL... La refonte de notre système d'information est en cours, nous avons deux dev en CDI et un stagiaire sur le sujet (tous provenant de l'école 42). Notre CMS doit être redéveloppé from scratch, mais aussi tous les outils de production pour piloter notre atelier. On espère en voir le bout d’ici un an ! Nous allons améliorer la rapidité de notre site (notamment sur mobile), et faciliter les ponts entre nos trois sites (Monsieur T-Shirt, Madame T-Shirt et Bébé T-Shirt).

En quoi Monsieur T-Shirt est-il novateur ? Pourquoi allez-vous réussir ?

Nous sommes novateurs sur le secteur par le ton, les messages et l’état d’esprit véhiculé par les produits : décontracté, humoristique mais toujours un peu second degré, auto-dérisoire et avec de multiples sens de lecture. On sait aussi qu’on touche à un produit mode, et que les attentes en termes de police et d’esthétique sont grandes, nous sommes très contents de la qualité de notre direction artistique.

On innove aussi là où ça ne se voit pas : dans tout le pilotage de l’activité, de la production, de la création… Chaque tâche répétée plus de trois fois par jour sans valeur ajoutée est automatisée. C’est un énorme travail de process et d’automatisation sous le capot, pour un seul et même objectif : la relation que nous entretenons avec nos clients, et leur satisfaction.

Nous allons réussir parce que notre but, c’est la satisfaction client à tout prix. On ne se bat pas sur les prix, mais sur la qualité du produit reçu et l’excellence du service : rapidité de livraison, disponibilité des commerçants, compréhension du client… On veut vraiment que la bonne humeur véhiculée par nos t-shirts soit vécue pendant tout le processus d’achat.

Depuis quand peut-on utiliser votre service ?

Monsieur T-Shirt est en ligne depuis mai 2013 (bientôt 5 ans !). Madame T-Shirt est apparu 6 mois après, et Bébé T-Shirt 9 mois après. Après deux ans d’expérimentation dans des boutiques éphémères, nous nous lançons dans le retail avec notre propre boutique (rue Sainte-Catherine à Bordeaux).

Avez-vous été inspiré par d’autres entreprises ?

A titre perso, j’ai été inspiré par mon boss chez BforBank, aujourd'hui à la tête d'Orange Bank, André Coisne. C’est un homme qui prône l’insatisfaction permanente : ne jamais se reposer sur ses lauriers, toujours se remettre en question, et se challenger.

En tant qu’entreprise, nous nous sommes aussi beaucoup inspiré de l’ex-patron d’Atos Worldline, Didier Dhennin, qui a mis les valeurs humaines au cœur de son management : prônant la satisfaction de ses salariés, il prenait en permanence la température de leur motivation, les barrières hiérarchiques étaient réduites au minimum…), le tout sur le marché hyper concurrentiel des SSII.

Et comme nous avons été élevés à la sauce Jeff Bezos, on a bien réfléchi à comment fonctionnait ce genre de boîte et quelle était la recette pour y arriver. On est très peu branchés networking, on essaie plutôt de rester concentrés sur notre offre, en faisant du test & learn et en apprenant sur le tas en permanence.

Articles et jobs de reve

Retournez votre appareil