Urban Linker
Vous cherchez un talent ? Choisir ce profil
Profil marketing - com
Profil marketing - com
Heros du marketing
Profil technique
Profil technique
Ninja du code
Profil creatif
Profil creatif
Creatif de l'espace
Profil commercial
Profil commercial
Champion des ventes
Tous profils
Tous profils
Identite secrete

Les 4 soft skills indispensables à tout dev qui se respecte

Tu as sûrement déjà entendu ce terme : les "soft skills" sont les nouvelles compétences à la mode. Petit topo sur celles dont tu auras vraiment besoins en tant que dev.

29.05.2018

Intro

Si tu recherches LE job tech qui envoie, il va falloir y mettre du tien. Bien sûr, la demande en matière de profils tech est très forte, pour très peu de personnes qualifiées, ce qui t’avantage grandement en tant que candidat(e). Mais pour décrocher le meilleur job possible, sache une chose : la plupart des entreprises espèrent trouver un(e) candidat(e) disposant d’une qualité un peu trop rare dans le secteur : le savoir-être (ou « soft skills »).

Le savoir-être, en opposition au savoir-faire, inclue des compétences comme la collaboration, le leadership, et l’esprit critique. Certaines entreprises en recherche de leur prochain recrutement vont même parfois jusqu’à mettre l’accent sur le savoir-être, plutôt que sur des compétences purement techniques. En réalité, une étude ayant analysé des millions d’offres de job a récemment démontré que, même pour des jobs extrêmement techniques, 25% des compétences requises entraient dans la catégorie des soft skills.

Ce que ça veut dire : tu auras plus de marge de manœuvre en matière de négociation auprès de tes potentiels employeurs si tu peux apporter de solides soft skills dans la balance. Pour être sûr(e) de te voir offrir les plus belles opportunités, lis ce qui suit.

Apporte des solutions

Un énorme sujet de préoccupation dans le monde du recrutement est de pouvoir trouver (et embaucher !) des personnes ayant l’esprit critique. « L’esprit critique, la curiosité intellectuelle et la capacité à résoudre des problèmes sont devenus des nécessités pour des entreprises voulant brouiller les frontières entre business et tech » commente Michelle Wingard, co-fondatrice de Dynamo.

Travaille ta communication

On parle ici de communication professionnelle. Ceci inclue la rédaction, l’écoute et les présentations. La technologie n’étant plus désormais une niche, chaque secteur est concerné, et tout le monde veut sa part.

Concrètement, ça signifie que chaque département de ta boîte voudra en savoir plus sur les solutions que tu peux apporter, mais il te faudra écouter avec attention pour comprendre leurs besoins. Et il te sera difficile de partager tes solutions en faisant preuve de leadership si tu as du mal à t’exprimer à l’oral et à présenter tes idées.

Renforce tes compétences en communication en pratiquant l’écoute active, et saisis les opportunités de t’exprimer à l’oral en réunion. Plus tu t’entraînes, plus tu progresseras.

Montre que tu es sociable

La tech devient de plus en plus complexe et, grâce aux objets connectés, elle s’intègre aux plus communs des objets. Dans un tel contexte, beaucoup de compétences sont nécessaires, ce qui signifie que beaucoup de personnes seront assises autour de la table pour prendre des décisions.

Peu importe le niveau de tes compétences techniques, si tu n’es pas capable de collaborer, tu ne feras pas long feu. Gagne en crédibilité en cherchant les opportunités de travailler en groupe (particulièrement dans des équipes transversales), ainsi tes collègues seront bien conscients de ton aptitude à travailler au sein d’une équipe.

Pose (toujours) des questions

C’est bien connu, ceux qui travaillent en cherchant à répondre au « pourquoi » de leurs actions auront plus de chances de remplir leur mission du premier coup. Pourquoi ? Car ils auront ainsi la possibilité de découvrir les imperfections d’un projet en amont, à un moment où la résolution des problèmes est encore peu coûteuse, et plus rapide.

La curiosité est un excellent vecteur de créativité et d’innovation : les personnes curieuses ne se contentent pas de faire comme font leurs voisins, surtout lorsqu’elles ne comprennent pas les raisons qui se cachent derrière ces process, et iront chercher d’elles-mêmes les moyens de réaliser la même tâche de façon plus efficiente.

Comment montrer tes soft-skills

Tout cela est bien joli, mais ça ne t’aidera vraiment que si tu peux montrer que tu es doté de savoir-être. Voici quelques moyens rapides d’épater tes futurs employeurs :
 
  • Expose les projets sur lesquels tu as travaillé (sur vidéo ou autres médias enrichis) sur ta page LinkedIn.
  • Mentionne la fois où tu as résolu tel problème, en termes économiques et en exposant la valeur ajoutée que cela a apporté à ton entreprise.
  • Communique de façon à clairement montrer que tu comprends la raison d’être des anciens projets sur lesquels tu as bossé, que ce soit la résolution d’un problème client, ou la réponse à un besoin interne à l’entreprise.
  • Réunis autour de toi un groupe de collègues qui pourront confirmer que tu as un bon esprit d’équipe. (Points bonus si vous échangez des recommandations sur vos sites personnels respectifs ou sur LinkedIn).
  • Deviens un leader d’opinion dans ton domaine. Partage des informations pertinentes sur les réseaux sociaux, participe à des meetups, écris un blog, bref, inspire ton entourage grâce à tes connaissances.
 
Si tu arrives à voir plus loin que le bout de ton code, et que tu parviens à maîtriser les soft skills dont nous venons de parler, tu auras toutes tes chances de décrocher un excellent poste (ou de progresser à vitesse grand V dans le tien). Tout dépend de la place que tu veux occuper dans 10 ans : derrière ton écran, en solo ? Ou entouré d’une équipe qui t’aidera à propulser tes projets au niveau supérieur ?

Cet article t’a plu ? Tu en veux encore ? Alors file vite nous suivre sur Facebook, Twitter et/ou LinkedIn !
Articles et jobs de reve
Technique

Développeur ReactJS Senior #startup#éthique @Bordeaux

Bordeaux, France

Startup en pleine expansion souhaite renforcer son effectif et cherche ses futures pépites !

CDI Start-up 40 à 50 k€

Retournez votre appareil