Urban Linker
Vous cherchez un talent ? Choisir ce profil
Profil marketing - com
Profil marketing - com
Heros du marketing
Profil technique
Profil technique
Ninja du code
Profil creatif
Profil creatif
Creatif de l'espace
Profil commercial
Profil commercial
Champion des ventes
Tous profils
Tous profils
Identite secrete

Les choses à ne surtout pas faire en entretien d’embauche

Blacklist des comportements à éviter à tout prix en entretien d’embauche

20.02.2018

Tu as l’impression de déjà tout savoir sur le bon déroulé d’un entretien d’embauche ? C’est peut-être le cas. Mais es-tu bien sûr(e) d’avoir tout juste ? Dans le doute, jette un œil à ces comportements qui envoient ta candidature directement à la poubelle.

Arriver en retard

Arriver en retard = le pire début d’entretien que tu puisses imaginer. Bien sûr, « ça arrive », bien sûr, « les transports », tout ça… Mais faire attendre la personne qui a dégagé du temps pour te recevoir, ça évoque un sacré manque de respect, une mauvaise gestion de ton temps et une absence d’intérêt pour le poste. Inutile d’essayer de faire croire pendant l’entretien que tu es organisé(e) si tu es arrivé(e) avec un bon quart d’heure de retard !

Arriver mal préparé(e)

Si tu commences déjà à bafouiller lorsqu’on te demande « que savez-vous sur cette entreprise ? », c’est mal parti. Comment éviter ça ? En te renseignant à l’avance sur la boîte. Tu peux consulter la page « à propos » de leur site internet, leur statut et le nombre d’employés sur societe.com, et leurs méthodes de communication sur les différents réseaux sociaux.

Concernant le job en lui-même, lis et relis la fiche de poste jusqu’à bien comprendre le cadre, le contexte et l’étendue des missions proposées. N’hésite pas à décrire ce que tu as compris du poste, et à poser des questions sur les parties qui sont encore un peu floues, l’important n’étant pas que tu aies absolument tout compris avant l’entretien, mais simplement de montrer que tu t’es intéressé(e) au poste en amont.

Mal choisir sa tenue

Ici bien sûr, tout dépend de l’entreprise chez qui tu passes l’entretien et du poste en question. Si tu postules pour un job de commercial ou de business developer (c’est-à-dire un poste où tu seras sans cesse en contact avec le client), sors le grand jeu et ton plus beau costume. Les métiers webmarketing et tech sont généralement plus « relax » sur le dresscode, même si un minimum d’effort est de rigueur. En règle générale, on constate tout de même que les grands groupes s’attendent à des tenues plus « formelles » que les startups de la part de leurs candidats.

Ne pas savoir déconnecter

Dans la catégorie « moment gênant pendant un entretien », il y a : ton téléphone qui sonne / vibre au fond de ton sac pendant de longues secondes… Pour éviter ça, mets-le en mode silencieux sans vibreur (ou encore mieux, en mode avion), et vérifie bien qu’aucune alarme / réveil ne sonnera pendant ton entretien. Car oui, ça arrive. Et ça ruine un entretien.

Répondre à côté

Ecoute attentivement la question que te pose le recruteur, et n’hésite pas à prendre un moment pour rassembler tes idées avant de répondre. Par exemple, si on t’a longuement parlé des missions de prospection du poste, évite de répondre à la prochaine question par « je déteste la prospection » ! Il est tout à fait permis de ne pas aimer ça, attention, mais le fait de le soulever si tard ne montre qu’une seule chose : que tu n’as pas compris les missions du poste et / ou que tu n’écoutais rien à ce qu’on t’a dit pendant l’entretien.

Critiquer ses précédents employeurs

Même si tu es intimement persuadé(e) que ton précédent manager / patron était incompétent, même si tu détestais ce job, même si personne ne se comportait de façon professionnelle dans cette boîte… Ne dis jamais, ô grand jamais de mal de tes expériences professionnelles. Tu n’es pas à l’abri que a) le recruteur soit un bon ami de ton ancien boss, ou b) ton ancienne boîte soit le plus gros client de l’entreprise chez qui tu passes un entretien… Le monde est ridiculement petit ! En plus, donner cette impression de « langue-de-vipère » dès la première rencontre entraînera forcément la situation suivante : le recruteur se demandera comment tu parlerais de son entreprise si jamais tu venais à la quitter... Pas terrible comme première impression !

Oublier le mail de remerciement

Tu es déçu(e) de ton entretien ? Ou au contraire, tu es persuadé(e) d'avoir réussi ? Dans tous les cas, n'oublie pas de remercier le recruteur par email, et de lui rappeler ton intérêt pour le poste et l'entreprise.

Enfin, même si tu as effectivement raté l'entretien, ne t’en fais pas : ça arrive à tout le monde ! Apprends de tes erreurs et concentre-toi sur une autre candidature pour te changer les idées !

Retournez votre appareil