Urban Linker
Seeking new talents ? Choose this profile
Marketing profile
Marketing profile
Marketing hero
Technical profile
Technical profile
Code ninja
Creative profile
Creative profile
Creative from Mars
Sales profile
Sales profile
Sales champion
All profiles
All profiles
Secret identity

19.06.2020

Le bien-être au travail est un facteur majeur à prendre en compte dans l’épanouissement et la motivation des employés. Peut-être encore plus pour la nouvelle génération qui est plus volatile et exigeante.
 
Depuis quelques années, le bien-être des salariés prend une place prépondérante dans la culture d’entreprise. Une recherche Google rapide sur les termes « bien-être au travail » vous donnera plus de 89 millions de résultats dans la rubrique « Actualités ». La crise liée au coronavirus remet le sujet sous les feux du projecteur.
 
Comment instaurer un climat collectif motivant ? Dans le contexte actuel, comment appliquer une politique de bien-être en télétravail ?

Selon le baromètre « La santé et le bien-être au travail des salariés français » publié en février 2019 par BVA – BPI Group, les employés interrogés déclarant ne pas avoir de problème de santé liés au travail avouent pourtant ressentir :
   
  • à 74% du stress
  • à 63% une crainte de burn-out ou un épuisement professionnel
  • à 52% être fatigué à cause des multiples tâches imposées
   
Une infime partie (moins de 15%) des employés constatent une réelle implication de la part de leur employeur pour améliorer la qualité de vie en interne. Démotivés, sentiment de ne pas être valorisés en interne… Il est temps pour les entreprises de se rendre compte de l’urgence de la situation et d’agir en conséquence.

Le concept prend en compte la notion de santé physique et mentale, mais pas seulement. D’autres facteurs influencent la qualité de vie des employés sur leur lieu de travail, toujours selon le baromètre cité précédemment :
  
  • La reconnaissance du travail effectué (54%)
  • La relation entretenue avec les collègues et supérieurs hiérarchiques (52%)
  • L’environnement de travail qui les entoure (44%)

              
           

Reconnaissance du travail et relation avec ses collègues

 
Dans un monde dominé par la validation sociale via, par exemple, les réseaux sociaux, le phénomène s’étend bien évidemment au domaine professionnel. Les employés, surtout en début de carrière, seront en recherche fréquente de validation et de reconnaissance du travail bien fait.
 
L’erreur serait de ne pas reconnaître la valeur des employés et faire chuter leur motivation et engagement au travail.
 
D’après une étude de 2018 d’Odoxa-Dentsu Aegis Network, 7 employés sur 10 estiment ne pas être reconnus à leur juste valeur.
 
Pour y remédier, l’entreprise et la direction ont recours à plusieurs types de reconnaissance :
   
  • La reconnaissance existentielle : les gestes du quotidien, en passant par la prise de nouvelle, au droit de parole et à l’aménagement des horaires de travail
  • La reconnaissance de la pratique du travail : la manière dont l’employé effectue ses missions et ses qualités professionnelles
  • La reconnaissance de l’investissement dans le travail : les efforts et l’énergie mis en place par l’employé indépendamment des résultats obtenus
  • La reconnaissance des résultats du travail fourni : la qualité des résultats de l’employé
   
Ce sentiment de reconnaissance passe par la direction mais aussi par les collègues. Rien n’est plus important que de se faire apprécier et respecter professionnellement par ses pairs.
       
     

L’environnement de travail


Nous avons observé que dans un environnement hostile (tensions entre collègues, manque de communication, manque de reconnaissance de la hiérarchie…), la durée du turnover est inférieure à un an et peut toucher plus de 30% des employés.

Travailler debout, pauses déjeuners longues, courtes, travailler aux 4/5e, en remote… Chacun a un rythme différent. Il faut donc adapter dans la mesure du possible lieu de travail pour répondre aux besoins de chaque employé. D'après une étude de l'Université de Warwick, le bonheur favorise un gain de productivité de 12% chez les salariés. Les travailleurs malheureux sont quant à eux 10% moins productifs que la moyenne !

L’environnement de travail va s’étendre à l’intégralité des locaux de l’entreprise, pas seulement le bureau de l’employé. Quand un candidat se sent en confiance dès son arrivée dans la salle de réception, on travaille déjà sa marque employeur. C’est pourquoi certaines entreprises ont instauré depuis quelques mois (années pour les plus en avance) des salles de détente, de sieste ou de jeux. 

Exemple : Si réalisée dans de bonnes conditions et pour une durée max de 20 minutes, une sieste augmente la productivité et réduit considérablement le stress au travail.


Impliquer les employés et les intégrer à l’amélioration de l’environnement de travail pourra clairement décupler leur motivation et engagement en interne.
 

Le confinement est fini depuis plus d’un mois mais la plupart des entreprises préconisent un retour alterné au bureau. Certaines vont attendre la rentrée de septembre et d’autres, comme The Family, ont décidé de complètement fermer leurs locaux pour travailler en remote à 100%.

Le lieu de travail étant un élément crucial pour le bien-être des employés, comment faire lorsque vos collaborateurs travaillent de chez eux ? Voici quelques exemples. 

C’est le plus important ! Ne pas donner de nouvelles pendant plus de 2 semaines à son employé ou à ses collègues favorise l’isolement professionnel (et social).

Benjamin cofondateur et CTO de WeMaintain nous confiait, lors du dernier webinar, avoir noté en interne  “avec le télétravail forcé, certaines personnes vivaient difficilement moralement ce changement. Il est donc important de faire attention au bien-être de vos équipes. Lorsque l’on est en physique, il y a des signaux faibles qu’on ressent beaucoup plus facilement que lorsque l’on est 100% en remote. Chez WeMaintain, on a mis en place un processus de “one-to-one” toutes les semaines, permettant ainsi de faire des prises de pouls et de levée des warnings de nos employés.”

Même à distance, il est essentiel que les collaborateurs gardent le lien. Le sentiment d’appartenance à l’entreprise doit être maintenu à tout prix.
Pendant le confinement, Matthieu (notre CHO chez Urban Linker) a par exemple mis en place plusieurs actions à cet effet. Dans la dernière enquête effectuée fin mai, nous avons constaté que beaucoup de ces actions étaient également mises en place chez nos clients. 
 

Les Random Coffee 


Avant le confinement, chaque mois chez Urban Linker un “Random Dej” était organisé en interne. Le concept ? Des groupes de 3 à 4 personnes tirées au sort pour un déjeuner. L’idée est de créer de nouveau lien, fédérer les équipes et pourquoi pas trouver des solutions en s’ouvrant à des personnes externes à sa propre équipe.

Pendant le confinement, le concept a été revisité pour devenir le “Random Coffee” et sur un format hebdomadaire. 
 

Vidéos sur les bonnes pratiques de télétravail


Un employé préparait une courte vidéo pour raconter sa journée, ses habitudes ou encore ses conseils perso pour supporter le confinement et s’adapter au rythme de télétravail. Ce format a permis de libérer la créativité et développer les soft skills des collaborateurs.
 

Petit-Dej, Café ou Apéro Zoom


Zoom est devenu le meilleur ami des entreprises pendant le confinement ! Les logiciels du type se sont multipliés pour pouvoir offrir aux employés un outil solide pour garder le lien professionnel et social. C’est aussi et surtout le moment où l’on peut s’aérer un peu et parler d’autre chose que du boulot. C’est la bonne occasion pour découvrir également les nouvelles coupes de cheveux imaginées en confinement…

Pour instaurer une qualité de vie au travail, de nombreuses possibilités sont présentes. Tout dépendra de l’état d’esprit de l’entreprise et des valeurs véhiculées. Les besoins ou problématiques ne seront pas les mêmes, si vous travaillez en open-space, dans des bureaux classiques ou même en télétravail par exemple.

Alors, impliquez vos employés et n’hésitez pas à recueillir leurs avis (bons ou mauvais) pour connaître leurs besoins et leurs attentes.
Webzine articles and dream jobs
Technique

iOS Developer

Paris, France

Tu es intéressé par la MedTech ? Tu as envie d'intégrer un projet innovant et ambitieux ? Qu'est-ce que tu attends ?

CDI Pureplayer 45 à 65 k€

Turn your tablet